Mathieu Farcy

(english below)


Spectaculaire est un projet qui s’intéresse au rapport que l’Homme entretient au paysage par l’intermédiaire des belvédères.

Greffées au paysage, ces infrastructures sont les témoins d’une époque où le tourisme se démocratise. Rendus plus accessibles, ces paysages suscitent de nouveaux désirs de consommation et de nouvelles possibilités de création. Ces belvédères sont nommés « points de vue », « panoramas » et sont même référencés par un langage cartographique clair, précis. Ils offrent au spectateur la possibilité d’une rencontre intime avec un paysage qui célèbre un « beau » véritable.

Le belvédère place le spectateur dans une position de surplomb et consacre la domination d’un décor par la vue. Dans ce lieu, chacun chemine vers le paysage tout en étant orienté, tout en s’y orientant ; le sentier et le parcours permettent de se déplacer afin d’ajuster le regard. Là, le visiteur semble être coupé du paysage, lointain et séparé par ces garde-corps qui l’empêchent d’y prendre part. Le regard pourrait être la seule possibilité de fuite, de plongeon et d’inclusion au paysage.

Dans ce lieu qui amène au paysage se jouent différentes saynètes, allant de l’engagement corporel jusqu’à l’oubli du lieu, pour tenter, enfin, de se fondre au paysage. La limite du garde-corps permet-elle de se protéger de l’imprégnation du paysage, de s’en prémunir ? Comment le touriste s’affranchit-il de ces contraintes ? La relation que le visiteur entretient avec le belvédère semble être engendrée par la recherche d’émotion et d’esthétisme ; elle résonne peut-être comme une promesse de renouvellement, telle une quête d’ordre identitaire.

---

Spectacular is a project that explores the relationship between Man and landscapes through belvederes, i.e. panoramic viewpoints.

Embedded into the landscape, these infrastructures are witnesses of a time of tourism popularization. Made more accessible, these landscapes inspire new consumption desires and new creative possibilities. These belvederes, also named “viewpoints” or “panoramas”, are even listed by a clear and precise cartographic language. They offer the viewer a chance to have a close encounter with a landscape that celebrates effective “beauty”.

The overhanging position bestowed by belvederes to the viewer gives the latter visual domination over the scenery. In these places, each visitor follows the trail to the landscape while being oriented, and orienting her/himself in it; the path and the journey allow her/him to move in order to adjust their gaze. There, the visitor seems cut off from the landscape, distant and separated by these railings that prevent him/her to take part in it. The gaze could be the only escape, a way to dive and include oneself into the landscape.

In these places that bring the viewer to the landscape, various scenarios occur, from being physically engaged to forgetting the place altogether in a final attempt to blend into the landscape. Is the boundary of the railings a way to guard oneself from being immersed in the landscape? How does the tourist free her/himself from these ties? The relationship between visitor and belvedere seems to be driven by the search for emotion and aesthetics; maybe it outlines a chance of renewal, like a quest related to identity.

---

Expositions

2017 Exposition collective - BNF - « Paysages français, une aventure photographique »
2017 Exposition collective à la Villa Tamaris - La Seyne sur Mer.
2017 Exposition personnelle aux Promenades photographiques de Vendôme.
2017 Exposition collective à la SCAM - Mois de la Photo.
2017 Exposition personnelle à Images Singulières - Sète.
2016 Exposition personnelle - Festival Shoot ! Chamonix
2016 Exposition personnelle - Inviations d’Artistes - Amiens
2016 Résidence au Festival Photo Mont Blanc
2016 Exposition personnelle. Diaphane - Clermont de l’Oise

Publications

2017 Paysages français, une aventure photographique, éditions La BNF
2017 Le mois de la photo du Grand Paris, éditions Actes sud
2017 La France vue d'ici, éditions La Martinière


Avec le soutien de la Drac Hauts-de-France et de La France vue d'ici.

Using Format